AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (F/historique) Marguerite de Valois, entre haine et séduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
an ideas explorer
avatar

Messages : 151
Inscription : 08/08/2015
Région : Lorraine

MessageSujet: (F/historique) Marguerite de Valois, entre haine et séduction.   Dim 9 Aoû - 16:56




Marguerite de Valois
■ ■ ■
naissance, âge; Née le 14 mai 1553, elle a désormais 27 ans.  caractère; Déterminée ⚜️ Combative ⚜️ Orgueilleuse ⚜️ Charmeuse ⚜️ Cultivée ⚜️ Arrogante ⚜️ Impulsive ⚜️ Calculatrice ⚜️ Éloquente ⚜️ Impliquée statut matrimonial; Mariée à Henri de Navarre autres précisions; Reine de Navarrecélébrité; Alicia Vikander en savoir plus; Te Deum.

La naissance de la dernière princesse du roi Henri II eut lieu en mai 1553 au château de Saint-Germain. Enfant maigre et chétive, elle reçut une éducation digne du rang qui était le sien apprenant très rapidement la danse, la musique ainsi que la littérature. La mort de son père alors qu'elle n'avait que six ans, ne put que la marquer puisqu'elle assistait au tournoi où il fut mortellement blessé. Très proche de ses frères Henri et François, elle est plus distante avec sa mère pour laquelle elle entretient un sentiment de crainte mêlé à de l'admiration.
Tenant son rang de princesse lors de toutes les occasions, Marguerite accompagne Charles IX lors de son Tour de France entre 1564 et 1566, participant à cette occasion à des spectacles dont sa mère était particulièrement friande et qui lui valut le surnom de "Margot". Son retour à Paris au côté de son frère est particulièrement remarqué. En effet, la dernière princesse ne manque pas de charmes, ni de grâce et personne ne doute que de nombreux prétendants se presseront à sa porte. Durant les événements de la seconde guerre de Religion, la jeune fille s'éprend d'Henri de Guise, mais on se hâte d'écarter ce prétendant qui ne réponds pas aux intérêts français.
Promise d'abord à Charles d'Autriche, fils de Philippe II d'Espagne, on entama ensuite des négociations avec le roi du Portugal Sébastien Ier. Les deux mariages ne se firent pas et il est décidé que ce sera finalement son cousin, Henri de Navarre, qui recevra la belle Marguerite comme épouse. Le mariage a lieu le 18 août 1572 à la cathédrale Notre-Dame, suivit ensuite de plusieurs jours de fêtes somptueuses afin d'honorer les deux époux. Le roi et la reine de Navarre ne pensaient certainement pas que cela entraînerait le plus grand massacre de leur temps : La Saint-Barthélemy. Jouant un certain rôle dans cet événement, Marguerite sauva un gentilhomme protestant durant le massacre. Henri fut l'un des seul survivant, surement grâce à son union avec la princesse, et gardé sous surveillance au Louvre où il dû abjurer sa foi. Cependant cet événement ébranle la popularité de Marguerite et fragilise sa position, même si elle continue d'assurer ses devoirs de fille de France. Elle reste à la cour, plaide la cause de son époux auprès du roi afin de le sortir de sa semi-captivité et gagner son royaume de Navarre. Le complot des malcontents en 1574 la met dans une position particulièrement difficile, tiraillée entre son devoir d'épouse et celui de fille aînée, elle va choisir le camp de François d'Alençon et d'Henri, son époux, afin de porter son frère cadet au pouvoir. Cependant le complot échoue, mettant Marguerite en disgrâce. On enferme Alençon et Navarre au château de Vincennes où ils sont tenus captifs et de nouveau la jeune femme va chercher à les sortir de leur nouvelle prison qui les éloignent de la cour et du nouveau souverain. Henri III les laisse revenir à la cour, mais ils sont placés sous surveillance alors que pendant ce temps les relations entre Henri et Margot se dégradent. En effet, elle n'a toujours donné aucun enfant au roi de Navarre qui s'expose sans aucune gêne avec ses très nombreuses maîtresses. En réponse, la jeune femme prend également des amants, bien que parfois la relation ne reste que purement platonique.
Henri ne va pas mettre au courant son épouse de son projet d'évasion en 1576. Marguerite se retrouve donc seule au Louvre, la méfiance de son frère aîné se renforçant peu à peu à son encontre. C'est Alençon qui va finalement la faire libérer, et Margot assiste sa mère dans la négociation de la paix d'Amboise. Elle joue un rôle politique en France en l'absence de son époux, elle va jusque voyager au Pays-Bas pour obtenir un trône à son cadet qui ne cesse de s'opposer au roi Henri III.
Elle ne peux rejoindre son époux qu'après 1578 à Nérac où elle va entreprendre de rendre la cour locale brillante, va renforcer son goût pour les arts et la littérature. Mais aucun enfant ne se profile à l'horizon malgré la réconciliation des deux époux. Sans compter que la nouvelle maîtresse de son mari : Françoise de Montmorency, âgée de quatorze ans, n'a de cesse de la provoquer. Mais c'est mal connaître Marguerite de penser qu'elle va se laisser ainsi insulter. Sa situation est difficile, mais elle n'a que faire des ragots. Elle est fille de France, fille du roi Henri II et de Catherine de Médicis. Elle est fille, sœur et épouse de roi. Margot ne craint rien ni personne et elle a déjà affronté bien des épreuves pour être effrayée par une petite garce que son époux aura tôt fait d'oublier.

HENRI DE GUISE Ils se sont connus enfants, Henri déjà un enfant vif, s'est rapidement lié avec la petite Marguerite qu'il entraîna dans ses jeux. Après la mort de son père, il se fit moins présent à la cour, puis finit par partir à l'étranger. Lorsqu'il revint en France, il était devenu un homme particulièrement séduisant, et Marguerite une jeune fille dont on vantait la beauté partout en France. Le jeune duc de Guise entreprit de la séduire, envisageant un mariage prestigieux avec une fille de France, et Margot tomba bientôt dans ses bras. Une idylle qui ne dura pas bien longtemps, Catherine de Médicis mettant fin à la relation qu'elle ne voyait pas d'un très bon œil. Depuis, Henri nourrit une rancune tenace à Marguerite, surtout qu'elle a épousé un protestant : Henri de Navarre. Quant à la jeune femme, elle est persuadée qu'il n'en voulait qu'à son titre et le sang qui coulait dans ses veines, afin de devenir officiellement beau-frère du roi.
HENRI DE NAVARRE Mariage arrangé, la relation entre les deux époux n'a jamais été facile. Quelques jours après leur union, le massacre de la Saint-Barthélémy a marqué une certaine rupture, Henri gardant ces distances avec cette femme qu'il soupçonnait couvrir sa famille. Entretenant de nombreuses maîtresses, le roi de Navarre ne s'en est jamais caché, et Marguerite n'a pas supporté très longtemps ces incartades, y répondant en prenant elle-même des amants. La séparation semblait inévitable et pourtant ils parvinrent à se réconcilier durant quelques temps. Mais aucun enfant ne vint. Henri trouva du réconfort auprès d'une nouvelle maîtresse qui ne cesse de discréditer Margot au yeux du protestant.
DIANE DE FRANCE Les deux demi-sœurs entretiennent plus une relation tante/nièce qu'un véritable lien fraternel. Malgré cela, les deux femmes s'entendent particulièrement bien. Ce sont deux esprits libres qui, malgré leur mariage, sont parvenus à rester plutôt indépendants de leurs époux. Malgré tout, Diane reproche à Marguerite d'entretenir des amants, après tout elle est mariée et fille de France, elle ne peut ainsi jeter l'opprobre sur le nom qui est le sien. Ce à quoi Margot répond qu'elle fait exactement la même chose que son époux qui enchaîne les maîtresses.

Note de l'auteur; Alors,  
Etant un personnage historique, l'histoire de Margot n'est absolument pas négociable bien que vous puissiez quelques éléments infimes à l'histoire. L'avatar peut se négocier bien évidemment, surtout si Alicia vous sort par les yeux.   Ce personnage est vraiment très attendu et promet pleins de belles choses à celui qui viendra à la jouer.
On vous attend    


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(F/historique) Marguerite de Valois, entre haine et séduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Comment vous servez-vous de votre cuit-vapeur?
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» Historique des navires
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
creative minds :: les scénarios et postes-vacants :: la vente de postes vacants-